MGM


Ce site est optimisé pour être en mode paysage.

Tourner votre appareil, pour recharger la page.

(Vérifier que l'option Rotation auto. est activée.)

MGM

Relevés Météorologiques à Gujan-Mestras
du 24 juin 2024 à 05 h 38

Carte de vigilance
Vigilance du Jour
Carte de vigilance
Vigilance Demain
· Température extérieure 13.4 °C 56 °F

Température Extérieure

La température extérieure est prise sous abri. Pour cela le capteur de température est protégé par un système de larges coupelles blanches qui le maintient à l'ombre en permanence. De plus l'air est en permanence renouvelé par un ventilateur qui est alimenté par des cellules photovoltaïques.

Le capteur est situé à 1,50 m du sol, au dessus d'une surface herbeuse, conformément aux règles météorologiques.



· Vitesse moy. du vent sur 10 min 1 km/h 0.3 m/s - 0 nd  
· Vitesse maxi. du vent sur 10 min 3 km/h 0.8 m/s - 1 nd

Mesure de la Vitesse du Vent

La vitesse du vent est un phénomène très fluctuant dans le temps, même sur une petite période.
Pour éviter des résultats trop aléatoires, les vitesses du vent sont envoyées toutes les 2,5 secondes à la station.
Les vitesses de vent moyen et maximum, affichées dans tout le site, sont la moyenne et le maximum d'environ 120 mesures pendant 5 minutes. Par contre, sur cette page, conformément aux règles, elles sont calculées sur 10 minutes avec 240 mesures environ.

La vitesse du vent est mesurée à 10 mètres de hauteur conformément aux règles météorologiques (voir Station en haut de la page).

Le terme rafale s'emploie si la vitesse maximum dépasse la vitesse moyenne sur 10 minutes de 18 km/h. On parle de forte rafale si cette différence est supérieure à 26 km/h et violente rafale si elle est supérieure à 45 km/h.

On notera que l'unité de mesure normalisée de la vitesse du vent est le mètre par seconde (m/s).
Dans les bulletins météorologiques, destinés au grand public, cette vitesse est exprimée en kilomètre par heure (km/h), quant aux bulletins maritimes elle est exprimée en noeud (nd).

1 m/s = 3,6 km/h * 1 km/h ≈ 0,278 m/s * 1 nd = 1,852 km/h * 1 km/h ≈ 0,54 nd



· Direction du vent Nord    
· Pression relative 1018 hPa 764 mm Hg

Pression relative


La pression atmosphérique absolue en un lieu donné est la pression qu'exerce la colonne d'air qui va du sol à la limite de l'atmosphère sur une surface horizontale d'un mètre-carré. La pression atmosphérique est mesurée en hectopascals (hPa) (*).
Une pression de 1hPa correspond à une colonne d'air d'un poids de 100 newtons (N) sur un mètre-carré.

La valeur de cette pression diminue donc avec l'altitude. Pour comparer les valeurs de pressions sur l'ensemble du globe, les pressions absolues sont ramenées au niveau de la mer : c'est la pression relative. C'est cette pression qui est donnée dans les bulletins météorologiques.
La pression relative est donc égale à la pression abolue moins la pression qu'exerce le poids de la colonne d'air, d'une hauteur égale à l'altitude du lieu sur une surface identique.
Pour les altitudes inférieures à 500 mètres, on peut utiliser la formule approchée suivante :
Pression relative = Pression absolue + (Altitude / 8,35) (les pressions en hPa et l'altitude en mètres ).
Au delà, les formules sont plus complexes, car on doit tenir compte des variations de température, d'humidité et de pesanteur.

Le baromètre à mercure, dit de Torricelli, donne la valeur absolue de la pression. En général, ce type de baromètre comprend un curseur qui permet de ramener la lecture de la pression au niveau de la mer.

On appelle pression atmosphérique normale la pression exercée au niveau de la mer par une colonne de 760 millimètres de mercure à la température de 0 °C, soit 1013,25 hPa.

(*) 1 hPa = 1.3332 mm de Hg = 1 mbar = 100 N / m².



· Humidité relative 89 %  

Humidité relative


L'air qui nous environne est appelé en météorologie air humide, car il constitué d'air sec (composé essentiellement d'azote et d'oxygène) et de vapeur d'eau (1). La proportion entre les deux est variable, mais la quantité de vapeur d'eau dans un volume donné, à une température donnée et à une pression donnée est limitée. Au delà de cette limite (saturation), l'excédent de vapeur d'eau va se transformer en eau liquide (condensation).
Pour mesurer cette variation de vapeur d'eau, on utilise comme donnée météorologique : l'humidité relative.

L'humidité relative d'un volume d'air humide est égale au rapport (en %) entre la pression partielle de la vapeur d'eau (2) contenue dans ce volume et la pression de vapeur saturante qu'elle aurait si elle se trouvait à l'état de saturation à la même température.
Etant données les relations qui lient pression, température, masse et volume, on peut dire que l'humidité relative est, pour une température donnée et une pression donnée dans un volume donné d'air humide, le rapport (en %) entre la masse de la vapeur d'eau contenue dans ce volume et la masse maximale de la vapeur d'eau qu'il y aurait dans ce volume sans que celle-ci ne se condense.
Ce taux varie donc en théorie entre 0% et 100%. A Gujan-Mestras si on atteint souvent les 100% la nuit (précision à 4%), la valeur la plus basse atteinte est de 20% et c'est exceptionnel.
La quantité de vapeur d'eau maximale contenue dans un volume d'air et la température sont liées. Par exemple, un air à 30°C peut contenir jusqu'à 30 grammes de vapeur d'eau par m³ alors qu'à 0°C, il en contient au maximum que 4,5 g/m³. C'est pour cela, notamment, que l'humidité augmente du soir au matin, car le plus souvent la température baisse durant la nuit.

(1) On rappelle que la vapeur d'eau est un gaz incolore, donc invisible à l'œil humain, ce n'est donc pas une sorte de brume ou de brouillard. Ceux-ci sont constitués d'eau liquide sous forme de minuscules gouttelettes.
(2) La somme de la pression partielle de la vapeur d'eau et de la pression partielle de l'air sec est égale à la pression atmosphérique.



· Température de rosée 12.0 °C 54 °F

Température ou point de rosée


La température de rosée est la température de l'air la plus basse possible pour laquelle, compte tenu de l'humidité extérieure et de la pression atmosphérique actuelles, la vapeur d'eau contenue dans l'air ne se condenserait pas sous forme de rosée (d'où son nom), de brume ou de brouillard.

La formule utilisée ici est :
TR(en °C) =[237,7.((17,27*T)/(237,7+T)+ln(H))]/[17,27-((17,27.T)/(237,7+T)+ln(H))]
- où T est la température extérieure en °C,
- et H le taux d'humidité extérieure (entre 0 et 1)



· Température du Sol 18.9 °C 66 °F

Température du Sol


La température est mesurée à une dizaine de centimètres du sol par une sonde enterrée.
La précision est de 1 °F, c'est-à-dire environ 0,6 °C.

Pour plus de détails, visiter la Station (lien en bas de la page)



· Cumul de pluie du jour 0.2 mm 0.2 l/m²

Cumul de Pluie


Le pluviomètre (voir son fonctionnement à Station en Bas de Page) n'envoie des informations à la station que si le cumul de pluie est supérieur à 0,2 mm, correspondant à un basculement d'auget.

La rosée peut produire jusqu'à 0,5 mm de hauteur d'eau en une nuit.
Les jours de neige, de grêle ou de pluie verglaçante, il faut attendre que la neige ou la glace fondent pour obtenir la hauteur d'eau équivalente tombée.
La règle générale est : 1 mm de pluie récoltée équivaut à 10 mm de neige (à 15 mm pour une neige très floconneuse, à 5 mm pour une neige lourde et mouillée)

Un cumul de pluie de 1 mm correspond à une quantité d'eau de 1 litre sur 1 mètre-carré. Cela peut sembler peu important, mais cela représente, par exemple, 10 litres pour 10 mètres-carré, soit l'équivalent du contenu d'un arrosoir dans une chambre moyenne.
La journée la plus pluvieuse relevée par la station est le 10 mai 2020 avec 69,2 mm. Si on reprend l'image précédente, cela correspond à 69 arrosoirs dans cette chambre.

Dans la partie Aujourd'hui, les cumuls de pluie sont calculés sur la journée légale (de 0 h à 24 h), par contre dans la partie "Historique" les cumuls sont calculés selon les normes de l'OMM, c'est-à-dire de 6 h UTC du jour à 6 h UTC du lendemain.



· Cumul de pluie dernière heure 0.2 mm 0.2 l/m²  
· Radiation solaire 0 W/m²  

Radiation Solaire


Il s'agit ici du rayonnement solaire global, c'est à dire le rayonnement direct plus le rayonnement diffus du ciel.



Océan : Température 19.3°C - Hauteur maximum des vagues 1.9 m
(mesures du 24/06/2024 à 5h)
 

Houlographe du Cap Ferret


Ce houlographe a été acquis par l'Université de Bordeaux 1 (UMR CNRS 5805 EPOC). Il est géré par la Direction technique eau, mer et fleuves (DTecEMF) du Cerema.
Il est situé au large du Cap-Ferret aux coordonnées : 44,65°N | 1,45°O (à 15 km de la côte).
Le houlographe est une bouée de type Directional Waverider Mk III, fabriquée par Datawell (Pays Bas).

On trouvera un graphique historique dans la partie Documentation du site à la rubrique Bassin d'Arcachon

Les données affichées sur ce site le sont avec l'aimable autorisation du CEREMA

Pour plus de renseignements, on peut consulter le site du CETMEF

Attention : Les données affichées sont des valeurs prises au jour et à l'heure affichée et n'ont donc pas de caractère prévisionnel. Ces mesures sont réalisées à des fins scientifiques et ne sauraient, en aucun cas, être utilisées comme outils pour la navigation maritime.

Remarque : Les transmissions de données pouvant être parfois interrompues on incorrectes, les valeurs affichées seront alors remplacées par "- -".



________________

Carte de vigilance
Vigilance du Jour
Carte de vigilance
Vigilance Demain

________________


La Teste de Buch